OUPS !

VOUS AVEZ OUBLIÉ D'ÉTEINDRE VOTRE ENSEIGNE !

On l'a fait pour vous !

LE PROJET

On peut voir des enseignes lumineuses partout, tout le temps dans la plupart des villes. Dans une société où la publicité est de plus en plus présente et où l'économie des ressources est au coeur du débat, une question se pose alors : pourquoi continuer à dépenser de l'énergie la nuit pour la publicité ?

Heureusement, les enseignes sont dotées d'un interrupteur extérieur qui permet aux pompiers de les éteindre en cas de défaillance électrique. Nous ne sommes certes pas pompiers, mais nous avons une perche et nous comptons bien réduire la pollution lumineuse des rues de la Presqu'Île Lyonnaise !

Et en guise de souvenir, nous laissons gentiment une petite affiche sur leur devanture ! Ce serait dommage d'oublier d'éteindre son enseigne à l'avenir !

POLLUTION LUMINEUSE

La reconnaissance de la pollution lumineuse naît d’un mécontentement de la part des astronomes face à l’intensification de l'éclairage urbain dans les années 70.

Les éclairages créent un voile lumineux au-dessus des villes et empêchent les astronomes de percevoir les étoiles depuis un poste d’observation trop proche d’une grande ville. À titre d’exemple, un halo de lumière couvre le ciel jusqu’à 150 kilomètres autour de la Tour Eiffel.

Les américains Travis Longcore et Catherine Rich distinguent ainsi deux types de pollution lumineuse. La première est dite « astronomique » : elle se rapporte à la vue que nous avons du ciel nocturne, à la disparition des étoiles. La seconde est dite « écologique » : la diffusion de la lumière altère irrémédiablement les écosystèmes.

EFFETS SUR L'HOMME

Les chronobiologistes ont montré que les éclairages peuvent provoquer des dysfonctionnements internes. Ils perturbent le rythme nycthéméral de l’homme, né de l’alternance naturelle entre le jour et la nuit : la sécrétion de mélatonine est d’autant plus forte que la lumière est faible. Or cette hormone est fondamentale à presque tous les organismes animaux. Sa sécrétion avance ou retarde l’endormissement.

Son action ne s’arrête pas là : elle aurait aussi des effets sur la reproduction, la fabrication des spermatozoïdes chez l’homme ainsi que sur le cycle menstruel de la femme. Elle détiendrait également des propriétés anticancéreuses : la suppression de cette hormone par la lumière artificielle est probablement la cause d’une augmentation très importante du taux de cancer du sein chez les femmes travaillant la nuit.

Une exposition inappropriée à la lumière (insuffisance d'exposition diurne et/ou exposition nocturne) peut modifier l’organisation temporelle de l'ensemble des phénomènes physiologiques, contribuant à une désynchronisation interne. Cela pourrait contribuer à une altération de la santé physique et mentale de l'homme et de façon plus générale à des perturbations rythmiques chez les êtres vivants

ENJEUX CLIMATIQUES

L’éclairage public engendre des importantes consommations énergétiques : pour l’ensemble des communes françaises, il représente plus de 20 % des dépenses énergétiques des communes et un peu moins de 50 % de la consommation d’électricité d’une commune. L'électricité destinée à l'éclairage représente environ 15 pourcents de la consommation mondiale d'électricité !

En 2013, une mesure a été prise pour que les enseignes lumineuses soient éteintes de 1h à 6h du matin - ou 1h après la fermeture de l'établissement. Malheureusement, de nombreux magasins n'appliquent pas cette nouvelle réglementation, faute de vérifications et de contrôles de la part des autorités.
Si la mesure était respectée, 1000 gigawattheure seraient économisés chaque année : l'équivalent de la consommation électrique de 370 000 ménages.

DIMENSION PSYCHOLOGIQUE

Plus de 80% de l'humanité vit sous des cieux inondés de lumière artificielle et le tiers de la population de la planète ne peut jamais voir la Voie lactée.

Les limites entre le jour et la nuit paraissent de plus en plus floues et il semble se créer une continuité inédite entre ces deux périodes. La nuit représente pour certains la « dernière frontière » et un espace à conquérir tandis que pour d’autres, elle est désormais « espace à préserver ».

Lorsque le ciel se remplit de lumière artificielle, au point d’en éclipser les étoiles, nous perdons conscience de notre place dans l’univers. Contempler le ciel "nous fait comprendre à quel point nous sommes infimes et combien éphémère est notre passage sur Terre. Cela nous rend plus humbles".

PUBLICITÉ IMPOSÉE

Les enseignes lumineuses constituent également une agression visuelle visant à promouvoir un magasin ou encore un produit. Comme on peut le voir sur certaines photos, de nombreux magasins sont complètement éclairés et ce même après 1h du matin, malgré l'interdiction. Cette publicité imposée peut parfois prendre une ampleur démesurée, comme par exemple avec les 20m de hauteur du totem de l'Ikea de Reims.

Chaque jour, nos yeux voient, en moyenne, 2 500 messages publicitaires.

Des enseignes allumées la nuit, c'est donc :

Une consommation énorme d'énergie entraînant de forts coûts,

Une omniprésence de la lumière qui engendre des dysfonctionnements du corps humain et de la faune et la flore,

Une publicité imposée en permanence dans la majorité des villes de France,

Une déconnexion avec le monde astral et une perte de repères pour l'Homme.

HEUREUSEMENT,
ON L'A FAIT POUR VOUS !